Consultations adolescents

La psychothérapie

Les consultations parentales et familiales

Quand consulter ?

L’adolescence est une période de profond remaniement identitaire qui entraîne une vulnérabilité importante. S’il est fréquent d’observer chez les adolescents une certaine fragilisation de l’image de soi, une modification des rapports aux adultes passant par une conflictualisation des relations, une revendication d’autonomie plus importante, il convient toutefois d’être vigilant lorsque on observe des symptômes qui induisent  une souffrance importante au quotidien et qui persistent malgré le soutien de l’entourage.

Voici les symptômes qui doivent attirer l’attention : des difficultés dans sa scolarité, des problèmes de comportement, des difficultés relationnelles, des troubles émotionnels, des problèmes somatiques, des addictions.

Les difficultés relatives à  la scolarité

L’adolescent en souffrance ne se trouve plus en mesure d’investir sa scolarité. Ses résultats s’en trouvent affectés et il perd confiance en lui car il se sent en échec.

Quels signes peuvent alerter ?

  • La phobie scolaire : il ne veut plus se rendre dans son établissement scolaire ou se sent angoissé à l’idée de s’y rendre.
  • Le désinvestissement des apprentissages : il ne parvient pas à se mettre au travail à la maison.
  • Les difficultés de concentration : il éprouve des difficultés à se concentrer en classe.
  • L’angoisse d’échec : il est anxieux avant les évaluations, manque de confiance en lui pour réussir.
  • Il manque d’autonomie pour travailler.

Les problèmes de comportement

Ils sont source de souffrance car ils perturbent les relations sociales du jeune, en ayant souvent comme conséquence son isolement.

Quels signes peuvent alerter ?

  • L’agitation et les difficultés d’attention : il est agité en classe et a du mal à maintenir son attention.
  • Le refus de l’autorité : il entre en conflit fréquemment avec les adultes et refuse de respecter les règles de  vie sociale ; il est souvent provoquant.
  • L’impulsivité, l’agressivité, la violence : il  se trouve débordé par une agressivité verbale ou physique qu’il dirige vers lui-même ou vers les autres.
  • Les comportements transgressifs : il porte atteinte aux autres par des comportements transgressifs à l’égard de la loi ou des règles de  vie sociale, à l’extrême il verse dans des comportements délinquants.
  • Les conduites à risque et les comportements suicidaires : il se met en danger, voire a des conduites suicidaires
  • L’immaturité et le manque d’autonomie dans la vie quotidienne ou dans le travail scolaire

Les difficultés relationnelles

Quels signes peuvent alerter ?

  • L’isolement : il est isolé socialement, soit car il n’ose pas aller vers les autres jeunes, soit car il se trouve rejeté par ceux-ci.
  • Les relations conflictuelles : il entre souvent en conflit avec ses pairs ou avec les adultes
  • Les difficultés à communiquer : il est replié sur lui et communique peu avec son entourage

 

Les troubles émotionnels

Quels signes peuvent alerter ?

  • La dépression : il s’isole, se sent fatigué, n’investit plus rien, a des idées noires
  • Les brusques changements d’humeur 
  • L’anxiété : il se montre souvent inquiet
  • Le manque de confiance en soi: il a une mauvaise image de lui, a peur d’échouer, se montre inhibé sur le plan relationnel.

Les troubles physiologiques

Ils peuvent être une façon d’exprimer une souffrance qui ne parvient pas à se dire.

Quels signes peuvent alerter ?

  • Les douleurs abdominales fréquentes
  • Les maux de tête à répétition
  • Les insomnies et les troubles du sommeil
  • L’anorexie : il refuse de s’alimenter et perd beaucoup de poids

Les addictions

Elles se caractérisent par la dépendance à une substance ou à une activité génératrice de plaisir à laquelle le sujet ne peut plus se soustraire.

Quels signes peuvent alerter ?

  • La boulimie : le jeune s’alimente en excès et de façon irrégulière.
  • Les addictions aux stupéfiants: la consommation régulière de marijuana ou autres drogues
  • Les addictions à l’alcool : le jeune consomme de l’alcool fréquemment, en quantité importante, seul ou en dehors de contextes festifs
  • Les addictions aux jeux vidéo et aux réseaux sociaux : le jeune passe un temps important devant son ordinateur, en désinvestissant les autres activités, et en s’isolant

Les psychothérapies

Je propose aux adolescents un lieu tranquille où ils peuvent parler de  leurs difficultés,  leurs questionnements, leurs doutes, leurs angoisses, sans être jugés, tout en sentant soutenus. Le travail se déroule dans une relation d’échange et de coopération, où j’aide le jeune à se questionner pour mieux comprendre l’origine des difficultés et pour trouver des solutions adaptées à celles-ci.

L’objectif est de lui restituer une confiance en lui et une capacité à prendre soin de lui-même afin qu’il se trouve en mesure  de continuer à construire sa personnalité et de poursuivre son cheminement vers l’âge adulte.

Les consultations parentales et familiales

Des consultations avec les parents sont proposées, lorsque ceux-ci se trouvent démunis pour faire face à des relations conflictuelles avec l’adolescent ou à des difficultés de communication.

Des entretiens familiaux peuvent être proposés lorsque la famille vient consulter en raison de perturbations au sein des relations intra familiales.